Garantissez votre prêt avec l’assurance emprunt immobilier




Un établissement prêteur court indéniablement des risques. Ces risques sont liés soit à l'insolvabilité soit à l'incapacité de l'emprunteur. Des frais complémentaires auxquels l'emprunteur n'a pas pensé peuvent s'ajouter à son crédit et ainsi gonfler son montant total. Le remboursement peut être aussi interrompu en raison de cas de force majeure. Pour pallier ces dangers, assurance emprunt immobilier a été mise en place. Destinée à amortir le paiement des échéances d'un prêt immobilier en cas d'impayés, elle est aussi appelée « assurance prêt », « assurance crédit » ou encore « assurance emprunteur ». Comment alors choisir l'assurance-crédit immobilière et quels sont les aléas couverts par cette assurance ?



Le choix de l'assureur



Généralement, l'organisme prêteur est un établissement bancaire. De ce fait, il cherchera à imposer à l'emprunteur son assurance de prêt dénommé « assurance groupe ». Toutefois, l'emprunteur aura toujours la possibilité de choisir lui-même son assurance emprunt immobilier. Mais s'il décide de garantir son emprunt par un assureur ou par un courtier immobilier, il lui faudra impérativement présenter le même niveau de garantie que l'assurance groupe de la banque prêteuse.



Les risques garantis par l'assurance



L'assurance-crédit immobilière couvre trois principales menaces à savoir le décès, la maladie ou l'invalidité et la perte d'emploi. En cas de décès ou de perte d'autonomie de l'emprunteur, l'assurance prendra en charge le remboursement des échéances, en tout ou partie. L'invalidité quant à elle, correspond à une inaptitude continuelle. L'assuré doit en faire la déclaration à son assureur dans les délais exigés par leur contrat. Ce dernier lui soumettra un dossier à remplir qu'il lui renverra avec des pièces justificatives. Si l'assuré entre dans les critères de l'incapacité de travail, c'est l'assurance qui remboursera à sa place les mensualités de prêt. La perte d'emploi est souvent causée par l'incapacité à exercer l'activité professionnelle. Cette incapacité doit être constatée par un médecin.

ch be lu ca